Le Comité 21 Québec est un organisme à but non lucratif d’économie sociale dont la mission est
d'accélérer la mise en oeuvre du développement durable en accompagnant les acteurs économiques
locaux dans la mise en place de stratégies et d’actions concrètes en ce sens.

Le coup d’envoi de la deuxième Grande rentrée du développement durable du Québec a été donné en début d’après-midi, mardi, au Pavillon Arthabaska à Victoriaville.

S’inscrivant en marge du Forum DD, la Grande rentrée vise à poursuivre la mobilisation des régions et à mettre en place une synergie nationale du développement durable.

«La Grande rentrée se veut une table de collaboration élargie qui vise à susciter l’intérêt des acteurs clés de toutes les régions et à faire sortir toutes les bonnes pratiques qu’on déploie à travers le Québec. On a besoin de créer une synergie et d’accélérer le développement durable», a fait valoir, d’entrée de jeu, Lorraine Simard, secrétaire générale et cofondatrice de Comité 21 Québec, organisme à but non lucratif d’économie sociale et instigateur de la Grande rentrée DD avec le Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ), le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) et le Réseau des SADC et CAE.

Le maire de Victoriaville, André Bellavance, le préfet de la MRC d’Arthabaska, Lionel Fréchette, et le maire de Rigaud, Hans Gruenwald Jr, ont assisté au lancement de cette deuxième rentrée.

Le maire Bellavance a d’abord souhaité la bienvenue à la vingtaine de participants, tout en rappelant, avec Normand Maurice, les débuts de la récupération. «Nous avons été des précurseurs grâce à lui. Nous continuons d’aller de l’avant, de continuer le travail», a-t-il souligné, tout en citant, comme exemples de réalisation de Normand Mauricie, la création des CFER et la mise sur pied de la première usine de récupération de peinture. «Sa mémoire demeure bien vivante», a précisé le maire de Victoriaville, tout en ajoutant que le développement durable doit se partager, comme le fait Victo, a-t-il dit, avec son programme Habitation durable.

 Lire la suite dans la Nouvelle