Le Comité 21 Québec est un organisme à but non lucratif d’économie sociale dont la mission est
d'accélérer la mise en oeuvre du développement durable en accompagnant les acteurs économiques
locaux dans la mise en place de stratégies et d’actions concrètes en ce sens.

Territoire et culture durables

 

Gaz à effet de serre, symbiose industrielle, économie circulaire, culture durable

Vers une économie de transition

Le gouvernement du Québec s’est fixé une cible québécoise de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 37,5 % sous le niveau de 1990 pour 2030. Pour 2020, le Québec se donne un objectif très ambitieux soit celui de réduire ses émissions de GES de 20 % sous le niveau de 1990.

Chaque décennie d’inaction accroîtra de 40 % le coût des changements climatiques (2014, TRNEE).

Les gouvernements locaux et les entreprises sont interpellés pour réaliser leur plan d’action de réduction des émissions de GES.

La Comité 21 Québec a initié dans la région de Vaudreuil-Soulanges un grand chantier pour un développement durable concerté avec la MRC, les municipalités et les entreprises, les associations et les institutions du territoire pour partager une vision commune de réduction des émissions de GES et pour un développement d’une économie circulaire innovante.

Inventaire de GES

La MRC a réalisé en collaboration avec le Comité 21 Québec un premier inventaire territorial des émissions de gaz à effet de serre (GES) avec les 23 municipalités en 2017. L’année 2018 a ensuite permis de partager une vision commune sur l’enjeu du climat et d’évaluer avec les différentes parties prenantes le potentiel de réduction régional de GES. L’année 2019 sera marquée par l’adoption des objectifs corporatifs et collectifs et du plan d’action régional de réduction des émissions de GES 2018-2023.

Symbiose industrielle

Le Comité 21 Québec a mis en place depuis 2016 un programme de symbiose industrielle « Écosynergie d’affaires de Vaudreuil-Soulanges ». Près de 60 entreprises participent au programme. Avec les experts du Comité 21 Québec, les organisations intègrent des pratiques de gestion durable des résidus et évaluent les opportunités d’intégration des principes de l’économie circulaire. La réduction potentielle des émissions de GES des résidus valorisés ont été pris en compte.

Les experts du Comité 21 Québec travaillent avec les organisations pour créer des maillages et des synergies d’affaires et identifier des solutions d’action de réduction des émissions de GES.

Gestion durable pour les organismes culturels

Le Comité 21 Québec et le CACVS ont publié en novembre 2018 un Guide et une trousse d’outils de gestion durable pour le secteur culturel. Le Guide et les outils sont gratuits. Il suffit d’en faire la demande par écrit : info@comite21quebec.org 

 

Quelles sont vos initiatives ? Quel est votre plan ?
Saviez-vous que les jeunes travailleurs recherchent des entreprises et des organisations engagées dans la lutte contre le climat ?

Vous souhaitez :

  • Réaliser un inventaire de vos résidus, mesurer votre potentiel de réduction des émissions de GES et élaborer votre plan d’action ?
  • Former vos employés sur les enjeux du climat et la réduction de GES et les mobiliser sur des objectifs communs et rassembleurs?
  • Intégrer la cohorte régionale de la symbiose industrielle : Écosynergie d’affaires ?
  • Communiquer vos initiatives et vos progrès ?
  • Intégrer une communauté de pratiques organisationnelle et territoriale ?
  • Connaître les programmes de subventions pour les PME et les municipalités ?
  • Intégrer la culture dans vos pratiques durables?

Lancement d’une première Politique de développement durable à la ville de Pincourt

Le 6 juin 2019, suivant un important processus de consultation, enclenché en novembre 2018, tant à l’interne, auprès de ses employés, qu’à l’externe, auprès de ses citoyens, la Ville de Pincourt a finalement lancé sa toute première Politique de développement durable....

En savoir plus

Communiquez avec

Nous

Saviez-vous que ?
Les émissions de GES à l’échelle mondiale devront diminuer de 40 à 70 % sous le niveau de 2010 d’ici 2050.

D’ici la fin du 21e siècle, l’économie mondiale devra avoir atteint une neutralité carbone. Quant aux pays industrialisés comme le nôtre, ils sont invités à fournir un effort de réduction des émissions de GES de l’ordre de 80 à 95 % par rapport à 1990 d’ici 2050, un objectif vers lequel tend également le Québec.

Si l’action s’avérait insuffisante et que la trajectoire actuelle n’était pas infléchie, le Groupe d’experts intergouvernementale sur l’évolution du climat (GIEC) prévient que la hausse de la température mondiale pourrait excéder les 4 degrés Celsius d’ici la fin du présent siècle, avec des conséquences désastreuses pour tous les habitants de la planète.