Le Comité 21 Québec est un organisme à but non lucratif d’économie sociale dont la mission est
d'accélérer la mise en oeuvre du développement durable en accompagnant les acteurs économiques
locaux dans la mise en place de stratégies et d’actions concrètes en ce sens.

L’année 2018 est marquée par trois projets majeurs dont un réalisé à l’international.

Le premier fait référence à la mobilisation des acteurs économiques pour le déploiement de la phase II de la symbiose industrielle, Écosynergie d’affaires, soutenu par Recyc-
Québec, Développement économique de Vaudreuil-Soulanges et d’autres partenaires régionaux.

Afin de contribuer au développement durable du secteur culturel et de donner suite aux travaux réalisés avec les dirigeants des équipements culturels et le Conseil des
arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges en 2017, le Comité 21 Québec publie avec fierté le premier guide complet dans le domaine, le Guide de gestion durable pour
les organismes culturels. Ce projet de renforcement des capacités de gestion durable des équipements culturels a été soutenu par le ministère de la Culture et
des Communications du Québec, la MRC de Vaudreuil-Soulanges, le Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges et l’auteure.

Par ailleurs, sur le plan international, le Comité 21 Québec devient membre consultatif auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie et participe aux activités
de l’Institut de la francophonie pour le développement durable. L’année prend un nouvel envol avec l’octroi d’un mandat dans le secteur minier au Sénégal par le ministère des Ressources naturelles du Canada. L’équipe d’experts du secteur minier du Comité 21 Québec aura à adapter un outil canadien et à créer une Trousse d’informations pour un secteur minier responsable pour le ministère de la Géologie et des Mines du Sénégal.

La démarche novatrice proposée, soit de consulter les parties prenantes des régions minières pour participer à l’élaboration de la trousse dès le début du projet, suscite un
vif intérêt des gouvernements canadiens et sénégalais.

Tous les projets réalisés ont été développés en suivant une méthodologie de dialogue éprouvée permettant d’aborder aisément les enjeux, les défis et les opportunités
associés aux six dimensions transversales du développement durable.