Le Comité 21 Québec est un organisme à but non lucratif d’économie sociale dont la mission est
d'accélérer la mise en oeuvre du développement durable en accompagnant les acteurs économiques
locaux dans la mise en place de stratégies et d’actions concrètes en ce sens.

Paris, le 11 décembre – Jeudi soir 21 heures, une version révisée de l’accord a été déposée. Les négociations s’annoncent ardues et difficiles. Les mécontentements s’additionnent mais portent à la fois des solutions, entend-t-on dans les coulisses.

Vous trouverez, ici, la version de la proposition de 27 pages du 10 décembre 21 h (heure de Paris).

L’entente confirme la volonté de limiter l’augmentation de température planétaire de+ 1,5°C à + 2°C. Par contre, l’entente pour chiffrer la réduction des gaz à effet de serre (GES) est remplacée par le terme de neutralité des GES dans la deuxième moitié du siècle (Source : Novethic, Jennifer Morgan du World Resource Institute).

La participation des pays émergents a pesé dans les négociations exigeant des pays du Nord qu’ils démontrent un plus grand leadership. Le montant du financement des pays du Nord pour assurer la transition énergétique des pays du Sud, fixé à 100 milliards de dollars, est à ce jour acquis. Grande avancée mondiale, les pays du Sud sont aussi invités à contribuer au financement. Toutefois, toujours selon l’analyste J. Morgan, la Chine pourrait bloquer sur l’intention d’inscrire une collaboration Sud/Sud.

Nous serons tous au Bourget, aujourd’hui, pour vivre ces derniers instants de la négociation.