Le Comité 21 Québec est un organisme à but non lucratif d’économie sociale dont la mission est
d'accélérer la mise en oeuvre du développement durable en accompagnant les acteurs économiques
locaux dans la mise en place de stratégies et d’actions concrètes en ce sens.

Dans le cadre d’un projet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) sous la direction de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), un des experts du Comité 21 Québec, Lorraine Simard, a été coordonnatrice générale des deux grands Ateliers de Concertation régionale sur la Responsabilité Sociale des entreprises extractives, en Afrique de l’Ouest et aussi en Afrique centrale, dans le cadre du projet du Développement minier responsable des pays membres de la Francophonie.

Avec les parties prenantes des entreprises, des ministères, des Chambres des mines, des groupes d’intérêts économiques, environnementaux, sociaux et culturels avec les femmes et les jeunes, des projets prioritaires ont été identifiés lors des rencontres de 2014 et de 2016.

Le projet a permis de faire progresser le dialogue sur trois thématiques : harmonisation des codes miniers; développement économique sous-régional avec les femmes et les jeunes; gouvernance et partenariats.

Les rencontres de travail et de réflexion ont permis de confirmer qu’une industrie minière qui intègre les principes de la responsabilité sociétale devrait générer une croissance profitable aux pays et permettre de redistribuer ses bénéfices à toutes les couches sociales et notamment aux communautés locales, grâce à la création d’emplois durables et décents, notamment pour les femmes et les jeunes adultes.

Défi climatique – Depuis les deux ateliers, un nouveau défi s’est imposé avec force : l’adaptation nécessaire aux changements climatiques et à tous les autres enjeux du développement durable dans le secteur minier.

Défi ODD – De plus, en référence au nouveau programme de l’ONU, les Objectifs de Développement Durable (ODD) devront désormais être intégrés dans les projets miniers.

Voilà qui devrait susciter l’intérêt des parties prenantes afin d’ajuster les plans de développement du secteur minier jusqu’en 2030.

Le Comité 21 Québec cumule à travers ses experts près de 25 ans d’expérience en responsabilité sociétale (RSE) dans l’industrie minière.