Déployer les habiletés de direction RSO et de communautéship à travers le Québec
avec les forces vives locales et internationales pour un développement économique durable

Vaudreuil-Soulanges : Comité 21 régional

Formation et atelier

c21_midi_conference_2-4_v7

La culture comme vecteur du développement d’une économie circulaire

comite-regional-vaudreuil-soulanges-2

Le Comité 21 régional de Vaudreuil-Soulanges se donne les moyens :

  • D’inscrire la dimension culturelle comme vecteur d’une économie circulaire
  • De mettre en place des synergies et des mécanismes pour réaliser des projets dont les retombées sont bénéfiques pour la communauté des zones rurales et urbaines
  • De promouvoir l’approche intersectorielle, la multifonctionnalité du développement et les initiatives de complémentarité entre les milieux ruraux et urbains

Les quatre projets de démarrage de la région :

  • ENTREPRISES : Projet d’un inventaire des offres et des demandes des matières résiduelles afin d’identifier des synergies potentielles entre les entreprises sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges
  • ENTREPRISES, MUNICIPALITÉS, INSTITUTIONS, ASSOCIATIONS, MÉDIAS : Formation CAMP C21 sur le développement durable (activité pédagogique pour les organisations et les gestionnaires)
  • ENTREPRISES, MUNICIPALITÉS, INSTITUTIONS, ASSOCIATIONS, MÉDIAS : Conférence de lancement du Comité 21 Québec : Changements climatiques / décembre 2015 au retour du COP 21
  • ENTREPRISES, MUNICIPALITÉS, INSTITUTIONS, ASSOCIATIONS, MÉDIAS : Délégation au COP21 sur la lutte contre le changement climatique

La gouvernance :

  • Un Comité de pilotage de bénévoles avec l’appui d’une ressource professionnelle du Comité 21 Québec
  • Le président bénévole du Comité de pilotage régional est membre observateur du conseil d’administration provincial

La culture comme vecteur du développement d’une économie circulaire

Le concept de développement durable a émergé lors du Sommet de la terre à Rio de Janeiro (Brésil), en 1992. La culture a toujours fait partie du questionnement et elle retient l’attention des plus hautes instances depuis que l’on réalise que les défis d’un développement durable ne peuvent incomber uniquement aux acteurs des secteurs économique, social et environnemental.

Reposant sur le double constat du manque d’intégration des enjeux culturels dans les plans de développement des organisations pour un développement durable et des opportunités limitées dans le secteur culturel de considérer l’ensemble des enjeux de développement durable dans leurs activités, il convient de vous présenter rapidement les deux aspects clés suivants:

La culture durable du secteur culturel

Se définir dans la voie de la culture durable signifie que l’organisation culturelle et les institutions, l’artiste et l’artisan visent à opérer de façon responsable en préservant l’environnement, en intégrant les aspects social et économique, l’éthique et la gouvernance dans leur mission et leurs projets.

L’organisation participe ainsi à l’activité́ économique culturelle dans une perspective viable.

Pour ce faire, elle déploie des espaces de dialogue avec ses parties prenantes pour partager sur les attentes et les besoins respectifs, notamment sur les questions des emplois stables, des besoins en formation, des contraintes travail-famille, des opportunités de partage des bénéfices pour les communautés d’accueil, et bien sûr de l’intégration des fournisseurs locaux dans la mise en valeur des produits, des services et du talent local. L’évaluation de la qualité des produits et des services, de la capacité à appliquer les exigences de conformité, de la satisfaction des clients et finalement, de la reddition de compte sont aussi au cœur des principes de la culture durable. Les Nations Unies reconnaissent que la culture peut contribuer significativement à l’atteinte des Objectifs post-2015.

La culture comme 4e dimension de développement durable pour tous les autres secteurs

Se définir comme organisation à travers sa dimension culturelle signifie qu’aux étapes de réflexion stratégique et d’évaluation de projets les enjeux culturels sont pris en compte. Cela implique entre autres de respecter l’authenticité́ socioculturelle des communautés d’accueil, en participant à conserver le patrimoine culturel bâti et vivant, et en considérant les valeurs traditionnelles locales.

Contributeurs du Comité 21 régional de Vaudreuil-Soulanges

Membres du comité exécutif
Sylvain Asselin, Acxcom
Mélanie Bathalon
Chantal Bédard, CSur TV
Guy-Lin Beaudoin, MRC de Vaudreuil-Soulanges
Philippe Corriveau, Tofubox
Josiane Farand, Photographe
Caroline Freulon
Daniel Goyette, C.A.T. Transport
Edith de Haerne, Restaurant Del Fiacco
Nadine Lachance, Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges
Louis-Marie Leduc, UPA-VS
Chantal Lemieux, Ville de Rigaud
Philippe Roy, CLD Vaudreuil-Soulanges
Lorraine Simard, Secrétaire générale Comité 21 Québec
Pascale St-Germain, Éco-Novations
André Therrien, Norampac
Lise Trudeau, Indigo
Madeleine Turgeon, Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges
Maryse Vincent, Comité 21 Québec

Partenaires de la synergie interentreprises (symbiose industrielle)
Armoires Sénécal et Fils
Association des gens d’affaires de Rigaud
Association des gens d’affaires de Soulanges
Association des gens d’action de Vaudreuil-Soulanges
Auberge des Gallant
Brucy Canada
C.A.T. Transport
Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges
CLD de Vaudreuil-Soulanges
Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges
Fastco Canada
Portes et Fenêtres Dicaire
Ferme St-Zotique
IGA Poirier & Fils
Imprimerie Multiplus
L’Actuel, centre d’action bénévole
Mersen Canada
MRC de Vaudreuil-Soulanges
Norampac
Polymos
Soudure Plastique Québec

Chantal Lemieux, Ville de Rigaud
Lorraine Simard, Comité 21 Québec


(Source : SIMARD, Lorraine, Rapport sur la révision de la politique culturelle de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, CBleue inc., Septembre 2015, 75 pages)